Suite au séminaire organisé par Advancity et l’Académie des Technologies le 9 septembre 2010

De ma participation au séminaire sur le Ville "post-carbone" le 9 septembre 2010, j’ai retenu en particulier deux principes applicables à l’entreprise.


Ce séminaire fut un lieu d’échanges et l’expérience exposée par les grandes villes, décryptée par les experts de l’Académie des Technologies et d’Advancity d’une grande richesse.

Pour ma part, et compte tenu de l’objet de MRCO (accompagner les PME dans leur développement durable), j’ai retenu deux points essentiels.

- 1) La réduction des gaz à effet de serre (GES)est souvent préconisée pour réduire l’impact sur le changement climatique. Or les doutes émis par de grands esprits scientifiques (ex : Claude Allègre), renforcés par le battage médiatique fournissent des arguments pour freiner le démarrage de projets de développement durable.

Il faut rappeler que la chasse au CO2 (partie des GES) donne aussi l’autonomie vis à vis des énergies fossiles. Réduire les émissions de CO2 c’est favoriser l’indépendance énergétique qui coûte si cher au Monde. Le contrôle du détroit d’Ormouz est le poste de dépense le plus élevé des pays occidentaux (cf. les budgets des Armées de tous ces pays) !

- 2) L’exemple des grandes villes "bas carbone" est intéressant à observer. Les difficultés rencontrées par ces villes pilotes sont des enseignements valables pour nos entreprises.

Pour Nanterre, les services techniques de la ville se sont voulus d’abord exemplaires (pour leurs propres bâtiments, leurs déplacements et plus généralement leurs comportements), puis ils ont commencé à aménager la ville de demain, incité les citoyens à avoir les bons comportements, le tout dirigé grâce à la mise en place d’une gouvernance bien structurée.

Rennes avance grâce à la mobilisation concertée des élus, des services techniques et des citoyens. Cette mobilisation est soutenue par la mesure des performances caractérisant des objectifs clairs et partagés.

Belfort confronte son expérience avec celles des régions voisines : Suisse et Allemagne et communique (cf. colloque).

Toulouse veut devenir un pôle d’initiative territorial et se positionne en leader par rapport à Barcelone et Lisbonne.

Les expériences croisées de ces villes permettent de dégager quelques conditions de succès :

- un engagement fort des élus pour mener des opérations sur le long terme. Traduction pour l’entreprise : l’engagement du patron.

- une mobilisation des coeurs : le changement passe par l’adhésion des citoyens (salariés) pour un projet qui les intéresse.

- une équipe de direction exemplaire mais aussi directive.

- pour diriger il faut connaître donc mesurer.

Préparer l’ère "post-carbone" pour l’entreprise, comme pour les territoires, nécessite de préparer les populations (salariés ou citoyens, d’ailleurs ne sont-ils pas les mêmes ?).

Les changements ne sont possibles que si leurs objectifs sont clairs et partagés.

Voici la première étape de toute démarche de développement durable : SENSIBILISER.

Et MRCO est là pour vous y aider.


YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement