Agir ou subir, tel est votre choix en matière de développement durable.

Affichage environnemental, exigences pour les appels d’offres, taxation, coût croissant de l’énergie : la pression grandit ; quelle limite doit-elle franchir pour que nous nous mettions en marche ?


Au cours de ces dernières semaines, plusieurs signes ont retenu mon attention. L’AFNOR a réuni un panel d’entreprises pour lui présenter les évolutions de l’ISO 14001 et l’affichage environnemental. Nous y avons dressé un constat effarant : quand Italie, Espagne et Royaume Uni ont certifié 12 à 15 000 entreprises chacune, la France n’en est qu’à 4000 !
Notre caractéristique serait-elle d’être plus forts en discours qu’en actes ? En 2007 nous nous sommes livrés au spectacle de notre fameux Grenelle de l’Environnement. Nos Présidents (Chirac puis Sarkozy) ont prêché dans les grandes tribunes (ONU - Parlement Européen) : nos consciences sont éveillées, nos bonnes consciences sont apaisées...et cependant, l’action n’est pas au rendez-vous.
- Des contraintes réglementaires, légales et fiscales se profilent : affichage environnemental, taxe Carbone (ou autre)...
- Grands groupes et Collectivités Locales mettent les réponses à leurs appels d’offres sous condition que leurs fournisseurs aient entrepris une démarche environnementale voire RSE.
- Le consommateur oriente de plus en plus ses choix d’achat en fonction de leur impact écologique.
- Le coût de l’énergie ne fait que croître (raréfaction des ressources conjuguée à emballement de la consommation) : même le coût de l’électricité très nucléaire va augmenter (suites de Fukushima).

Plus nous attendons pour nous mettre en marche, plus la cadence devra être soutenue pour rattraper le peloton.

Au cours de cette même réunion à l’AFNOR les entreprises qui ont lancé cette démarche ont toutes mis en avant qu’au delà des économies réalisées, d’une meilleure gestion de l’énergie consommée, l’effet le plus important est celui exercé sur la motivation du personnel. Ce projet d’entreprise donne du sens à leur action quotidienne. La pression liée aux objectifs court terme se libère enfin, tirée par des valeurs longues annonciatrices de pérennité.

Autre information AFNOR, à propos de l’ISO 26 000 (norme de Responsabilité Sociétale) : les demandes d’évaluation AFAQ 26 000 croissent très vite. Tous les secteurs de l’économie sont demandeurs. Bien sûr ces débuts prometteurs sont le fait de quelques pionniers, ceux dont la démarche est tirée par des valeurs humaines.

Faites entrer votre entreprise dans cette démarche : c’est une promesse d’avenir que vous ferez à toutes ses parties prenantes : clients, fournisseurs, salariés.

Finalement, votre choix n’est-il pas :
- y aller, parce que vous le décidez pour le mieux de votre entreprise ?
- attendre que cela devienne une obligation légale... et y aller contraint ?

AGIR ou SUBIR, voilà comment se résume votre choix.

P.-S.

Si vous décidez d’AGIR, MRCO peut vous accompagner.
Si vous décidez de subir, MRCO est prêt à entendre les raisons de votre choix.


YAKINO
audience en temps réel
real time audience measurement